Permanence téléphonique d’orientation
du lundi au vendredi de 13h à 18h

0491 71 99 88

JandCo - Le site d’information sur les assuétudes

Charte des partenaires de JandCo

Charte des partenaires du projet « Jeunes et Consommations »

La présente charte définit les valeurs et les engagements de tous les acteurs et partenaires du projet « Jeunes et Consommations ».

Constats :
Les partenaires du projet ont mis en évidence des besoins importants dans notre secteur concernant la problématique des jeunes consommateurs. L’offre de soins se présente comme insuffisante, dispersée, éclatée et d’une visibilité notoirement insuffisante.
Grâce à la concertation menée au sein de la Plate-Forme Psychiatrique Liégeoise asbl (PFPL), des formes d’échanges et de collaboration entre les structures de soins se sont développées et ont créé ainsi un contexte favorable à la mise en place d’un partenariat.
Prenant appui sur une dynamique de réseau, des structures membres du Groupe de Travail Toxicomanie (GTTox) de la PFPL ont souhaité qu’un projet de coopération inter-institution de soins soit mis en place afin de pallier aux carences constatées. Pour l’instant, ce projet ne bénéficie d’aucune subvention et est donc porté par la bonne volonté des partenaires. Gageons que ce projet bénéficiera bientôt d’un subside car la dynamique est portée par des structures qui partagent :
-  la volonté d’améliorer la cohérence et la qualité de leur prise en charge des patients ;
-  le souci de répondre à l’insuffisance de visibilité des offres disponibles et aux problèmes de l’organisation pratique de cette offre ;
-  la conviction d’une mise en commun des compétences et des savoir-faire pour répondre aux enjeux de la qualité des soins à offrir aux patients.

Les partenaires ont mis en forme un projet de coopération qui s’est concrétisé grâce à la mise en place d’un groupe de travail « Jeunes et Consommations » en décembre 2007 au sein de la coordination de soins en assuétudes de la PFPL. Le projet concerne tous les types d’assuétudes, y compris les assuétudes sans produit. Il a pour public cible les jeunes (adolescents et jeunes adultes), les parents et les professionnels non spécialisés dans le domaine des assuétudes.

Engagements :

- Proposer une approche holistique :
Les problèmes de consommation seront envisagés dans une optique globale, comprenant les relations familiales, l’intégration scolaire, les loisirs, les difficultés psychologiques…
Il s’agit en effet d’éviter de se focaliser sur la consommation au détriment d’éléments sous-jacents à prendre en compte (environnement, santé…).

- La personne est au cœur des préoccupations des partenaires du projet :
Toute personne a droit à des prestations de qualité dans le domaine de la prévention, de l’accompagnement et des soins, sans discrimination aucune ;
Toute personne dispose d’un droit inaliénable à la confidentialité des éléments qui concernent sa situation sanitaire, psychologique, sociale et sa vie privée ;
Toute personne a le droit de choisir ses interlocuteurs, après une information complète ;
Les acteurs du réseau doivent permettre le libre choix de la personne et faire confiance en ses capacités à améliorer sa situation ;
L’entourage de la personne peut trouver des interlocuteurs au sein du réseau et trouver une aide personnalisée.

- Respecter la diversité des pratiques :
Les partenaires du projet mènent des interventions dans le domaine de la prévention et/ou de la prise en charge et/ou encore dans la réduction des risques. Il importe que les partenaires du projet reconnaissent ces trois modalités d’intervention comme complémentaires, chaque individu devant pouvoir bénéficier d’une aide adaptée à sa situation singulière.

- Promouvoir les acquis scientifiques :
Le paradigme de l’approche scientifique guidera les interventions des partenaires du projet au détriment du paradigme de l’approche idéologique.

-  L’information donnée aux usagers, à leur famille et aux professionnels se doit donc d’être objective dans la limite des connaissances actuelles. Il s’agira d’aider les usagers à faire le point grâce à une information aussi complète que possible, sans banalisation, dramatisation ou culpabilisation, à trouver des solutions adaptées, qui peuvent aller de l’abstinence à la réduction des risques en passant par la gestion des consommations. Il s’agira également d’aider les parents dans le rôle éducatif et de répondre à leur anxiété ;

-  Le respect de la liberté de choix doit être garanti. Il découle de cela la responsabilisation des consommateurs. La démarche se veut humaniste dans le sens où tout être humain est libre de disposer de sa propre personne et, quelles que soient ses habitudes de vie, il a le droit de bénéficier des services susceptibles d’améliorer sa qualité de vie et son état de santé en général.

-  Réduire la stigmatisation :
Elaborer des stratégies visant à réduire la stigmatisation et la discrimination associées aux consommations dans la sphère de ses interventions (établissement scolaire, milieux de vie…). En effet, la stigmatisation conduit à l’exclusion et est antinomique au principe du respect de l’autre.

Partenaires signataires :
Le Centre Hospitalier Régional de la Citadelle (Liège) représenté par Monsieur Daniel RANSART, Directeur général,
Le Centre Hospitalier Spécialisé Clinique Psychiatrique Notre-Dame des Anges (Liège) représenté par Mère Agnès DUBOIS, Présidente du conseil d’administration,
Le Centre Hospitalier Spécialisé « L’accueil » (Lierneux) représenté par Monsieur Jean TEHEUX, Directeur,
L’Hôpital de Jour Universitaire « La Clé » (Liège) représenté par le Docteur Jean-Marc TRIFFAUX, Directeur médical,
L’Intercommunale de Soins Spécialisés de Liège – Santé Mentale (ISoSL – Santé Mentale) représentée par le Docteur Christian FIGIEL, Chef de Service du Département Assuétudes,
L’Association Interrégionale de Guidance et de Santé (AIGS) représentée par le Docteur Michel MARTIN, Directeur médical,
Le Service de Santé Mentale ALFA (Liège) représenté par Monsieur Jacques VAN RUSSELT, Coordinateur,
Le Service de Santé Mentale de Verviers (AVAT) représenté par le Docteur Michel JADOT, Médecin Directeur,
La Cellule de prévention de Seraing - Seraing 5 représentée par Monsieur Gilbert MEIRE, Fonctionnaire de Prévention,
Nadja asbl (Liège), représentée par Madame Dominique HUMBLET, Directrice,
CAP FLY asbl (Liège), représentée par Monsieur Cédric LIBON, Coordinateur,
Le Point Cannabis (Liège), représenté par Madame Ann CHEVALIER, Députée Provinciale,
SRP La Teignouse et La Teignouse AMO, (Ourthe-Amblève-Condroz) représentés par Monsieur Philippe MATHIEU, Administrateur délégué,
La Plate-Forme Psychiatrique Liégeoise asbl (Liège) représentée par le Docteur Jean-Louis KEMPENEERS, Président,

Addendum à la charte des partenaires du projet « Jeunes et Consommations »

Liège, le 4 février 2010

Par la présente, les partenaires du projet « Jeunes et Consommations » accueillent en tant que partenaire signataire de la charte du projet « Jeunes et Consommations » le Centre Liégeois d’Aide aux Jeunes asbl (CLAJ), service d’Aide en Milieu Ouvert (AMO).

Pour le CLAJ,
Nicole RASQUIN, Directrice,

Pour les partenaires du projet « Jeunes et Consommations »,
Dr Jean-Louis KEMPENEERS, Président de la PFPL,

Retour en haut

logo PFPL

Plan du site |

Contact |

Plate-Forme Psychiatrique Liégeoise asbl | Quai des Ardennes n°24 - 4020 Liège | Loïc Bauche © 2011